The Art Fabric, Toulouse,  Mai 2014

L’histoire d’Yvon par the Art Fabric, Toulouse, mai 2014

 

The Art Fabric, Toulouse, mai 2014

The Art Fabric, Toulouse, mai 2014

 

 

 

 

 

 

En bordure du Canal du Midi, au centre de Toulouse, nous avons fait une rencontre
étonnante avec Yvon, un SDF de 63 ans qui vit dans la rue depuis presque un an. Il nous a invité dans sa « maison », une tente plantée entre deux arbres. Nous avons parlé pendant deux heures.

Ivon avait une vie normale – un travail, une famille, des enfants, une maison – jusqu’n juillet 2013. Il a alors décidé de tout abandonner à la suite d’une séparation compliquée. Il dit alors avoir réfléchi à deux solutions : tuer sa femme dont il ne supportait d’être séparé, mais réalise qu’il ne supportera pas alors le jugement de ses enfants, ou tout laisser tomber pour partir droit devant lui, sans se retourner. Après une période de quasi désespoir et de tristesse, il dit avoir rencontré la foi et décide de faire le chemin de Compostelle avec un ami  SDF comme lui. Puis un jour, cet ami n’est plus là. Yvon décide alors d’attendre un nouveau compagnon de route et s’entraine quotidiennement à la marche.

The Art Fabric, Yvon, Toulouse, mai 2014

The Art Fabric, Yvon, Toulouse, mai 2014

Nous avons expliqué le projet The ArtFabric à Yvon, sa réaction a été un enthousiasme immédiat. Parmi les oeuvres qu’il choisit pour être collées sur ses murs, une en particulier le
fascine : Révélation de l’artiste franco-canadienne Lily Luciole. Il nous dit que cette femme semble prier, ses mains tendues vers le paradis. Son rapport avec cette oeuvre est immédiat.
Ce n’est que plus tard que nous réalisons qu’une autre coïncidence existe avec Lily : celle-ci accompagne toujours ses mails d’une citation de l’évangile selon St Matthieu comme celle retranscrite à la fin de ce texte qui correspond si bien avec notre rencontre.

Yvon était très ému quand nous lui avons annoncé lors d’une visite suivante que l’artiste Lily était croyante elle aussi. Même si nous n’avions pas de détails sur la nature de sa foi, on savait qu’elle devait avoir une relation forte avec Dieu. Yvon était en extase devant cette œuvre, levant ses mains au ciel comme sur cette œuvre, remerciant Dieu de cette belle rencontre.

The Art Fabric, Toulouse, mai 2014

The Art Fabric, Toulouse, mai 2014

Lorsque nous sommes revenus deux jours plus tard pour coller d’autres oeuvres autour de la tente d’Yvon, celui-ci nous a accueilli avec une bouteille de vin et un dictionnaire de français
datant de 1866 pour Fabi, ayant constaté qu’elle faisait des efforts pour pouvoir
communiquer avec lui en français.
Nous étions émus de cette attention, lui qui n’a presque rien, il nous donne tant.
Comme une luciole, l’œuvre de Lily apporte à Yvon une lumière rassurante autour de sa maison.

Laisser un commentaire